Les grands classiques se "twitterisent"

Les éditions Penguin vont mettre un projet en place intitulé Twitterature. L’idée sera de reprendre les plus grandes œuvres classiques dans un volume, au format twitter, à savoir en 20 tweets (20 phrases chacune faisait moins de 140 caractères).

Compresser la littérature de Dante, Shakespeare, Joyce, Stendhal etc…qui a eu cette idée bien contestable selon ACDL? Et bien, ce sont deux étudiants de 19 ans de l’Université de Chicago qui veulent commencer une révolution culturelle. Emmett Rensin et Alex Aciman se sont demandés ce qui a le mieux exprimé les âmes des Américains du 21e siècle. Ils en ont déduit que la littérature classique était un pilier essentiel pour toute génération.

Quant à Twitter, il incarne le court laps de temps d’attention et le déluge d’informations qui caractérise l’époque contemporaine. Les deux étudiants ont ainsi voulu « rassembler les deux grands piliers de notre génération ensemble« .

Est-ce une bonne chose? ACDL trouve cela plutôt décevant : cela veut-il dire que les gens ont un temps d’attention si réduit qu’ils ne sont plus capables de lire des œuvres classiques, par manque de motivation? Ne perd-t-on pas l’essence même de l’œuvre en la réduisant de cette façon?

Twitterature devrait être publié à l’automne prochain et nous verrons bien si il remporte un franc succès. ACDL est dubitative, c’est une chose de promouvoir la littérature, mais c’est une autre de modifier les oeuvres pour qu’elles puissent séduire un public.

5 thoughts on “Les grands classiques se "twitterisent"

  1. Lamentable… ce fut ma première réaction. Ensuite, je me suis dit « si ça peut amener les gens à lire les classiques dans le texte après en avoir 20 tweets, pourquoi pas » mais je reste dubitative quand même. la génération actuelle veut tout vite et court, 1% iront découvrir Hugo dans le texte après un tweet et encore je suis optimiste 😉
    Et comment peut-on « couper » Le rouge et le noir en 20 tweets d’abord ? 😉

  2. Oui je me suis aussi posée la question du découpage!!
    Ça donnerait :
    Julien Sorel est malmené par sa famille car il est doué dans les études. Julien Sorel devient précepteur des enfants de Monsieur de Rênal. Julien Sorel séduit Madame de Rênal. Elisa la femme de chambre veut Julien Sorel, mais lui non. Elisa fait courir une rumeur sur la relation entre Madame de Rênal et Julien. Julien Sorel quitte les Rênal, part à Besançon, puis à Paris pour devenir le secrétaire du Marquis de la Mole. Julien tombe sous le charme de Mathilde de la Mole, sa fille. Mathilde est enceinte, le Marquis ne veut pas que Julien épouse Mathilde, mais l’anoblit quand même. Madame de Rênal envoie une lettre au Marquis. Julien tire sur Madame de Rênal. Julien va en prison. Julien est exécuté. The End.
    Renversant non? 😉

  3. Mmmh…

    Je ne pense pas que la perspective soit l’éducation des masses scolaires.
    La twiterrature telle qu’elle est vue par ses créateurs est plus une performance artistique qu’autre chose. Il ne s’agit pas d’éduquer les masses à des grands classiques, plutôt de « clin d’oeils » entre personnes qui les ont déjà lus.

    Effectivement, si on pense que lire de la Twiterrature remplace Dostoïevski, on est pas sorti de l’auberge…
    Mais personnellement, je la vois juste comme un divertissement, voire un exercice de style dans la compréhension des classiques.

    Quand on est capable de réduire les frères Karamasov à une essence de 140 signes qui traduise fidèlement l’esprit du livre…

  4. Bonjour LinkedEye,

    En effet si l’on considère la twiterrature de ce point de vue là c’est un exercice. Cependant même si l’objectif ne réside pas dans la volonté d’éduquer les masses scolaires, il est fort probable que des jeunes voient dans ce nouveau concept un moyen d’aborder cette littérature classique, et ensuite deux options: peut-être auront-ils envie d’aller plus loin, de lire le vrai ouvrage, ou alors se dire qu’ils n’en ont pas besoin car un résumé c’est déjà bien suffisant. C’est la deuxième option qui est dommage.
    Je suis cependant d’accord pour voir cela comme un divertissement pour ceux qui ont lu ces ouvrages. Il est toujours marrant de voir ce que d’autres ont faits avec de grands classiques: orgueil et préjugés et zombies, twittérature etc…

Répondre à Roudoudou Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *