Le concept de biliothèque 2.0

Bibliothèque 2.0

Avant de ce concentrer sur le concept de bibliothèque 2.0, ACDL va s’employer à vous faire comprendre l’origine de ce terme. Le terme bibliothèque 2.0 est tiré de la non moins célèbre notion de web 2.0 inventé par Tim O’reilly en 2004. A l’origine le web était statique et les internautes étaient passifs, ils consommaient l’information telle qu’elle était proposée. Dans le web 2.0, l’utilisateur est actif et contribue sans cesse à alimenter le contenu du web (blogs, sites internet …), participe au classement de l’information et à la notion de création de réseaux (réseaux sociaux …).

Michael Casey, blogueur sur LibraryCrunch, dérive donc le terme web 2.0 en library 2.0 (bibliothèque 2.0) pour signifier que tous les services proposés par le nouveau web sont applicables au domaine des bibliothèques. Ce terme s’oppose réellement aux sites de bibliothèques traditionnelles. Le concept de bibliothèque 2.0 est réellement de créer une synergie entre les utilisateurs (en tant que conseillers, créateurs) et la bibliothèque afin de mieux faire circuler l’information entre les deux parties. Cette meilleure gestion des flux permet alors une évolution permanente et rapide des outils et services (virtuels et physiques).

On comptabilise 5 grands axes de développement:

  • Le marketing : attirer de nouveaux utilisateurs
  • L’ouverture : proposer à l’utilisateur de contribuer
  • L’amélioration des outils « anciens »
  • La diversification des outils et des services
  • La création d’une communauté dite « sociale »

D’un point de vue technique, on peut citer quelques exemples de services en ligne à proposer : blogs d’actualités, instauration d’un wiki, possibilité de suivre des flux RSS, Newsletter, utilisation de DiggLike (Digg, Technorati, Del.icio.us), inscription sur des réseaux sociaux (Facebook, Flickr …), catalogues en ligne 2.0 incorporant des nuages de tags, des statistiques …

Reste à savoir si ce concept ne dénature pas la réelle nature d’une blibliothèque?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *