Chronique du Dimanche #1

ACDL a décidé de créer une rubrique du Dimanche à partir d’aujourd’hui. Cette chronique sera un résumé de livres qui paraitront et qui sont plus ou moins attendus ou des livres déjà sortis qui mériteraient d’être lus, ainsi que des sujets qui ont été traités sur d’autres blogs/sites littéraires.

Livres:

L’Oeil de Caine , Patrick Bauwen (Albin Michel): (2007)

Tout le monde cache quelque chose. Votre voisin, votre femme, votre ami… Et si vous pouviez tout savoir? Connaître leurs peurs, leurs secrets intimes? Comme dans « l’Oeil de Caine », un reality show qui fascine l’Amérique. Dix candidats, dix secrets. Des gens comme vous et moi. Enfin comme vous surtout. Parce que moi, je ne suis pas au programme: je suis l’invité surprise. Celui qui rôde en attendant son heure. Celui qui va les embarquer là ou rien n’est prévu. Dans mon jeu sanglant. Mon propre mystère.

l'oeil de caine

Les bienveillantes, Jonathan Littell (Gallimard): (fév 2008)

En fait, j’aurais tout aussi bien pu ne pas écrire. Après tout, ce n’est pas une obligation. Depuis la guerre, je suis resté un homme discret ; grâce à Dieu, je n’ai jamais eu besoin, comme certains de mes anciens collègues, d’écrire mes Mémoires à fin de justification, car je n’ai rien à justifier, ni dans un but lucratif, car je gagne assez bien ma vie comme ça. Je ne regrette rien : j’ai fait mon travail, voilà tout ; quant à mes histoires de famille, que je raconterai peut-être aussi, elles ne concernent que moi ; et pour le reste, vers la fin, j’ai sans doute forcé la limite, mais là je n’étais plus tout à fait moi-même, je vacillais, le monde entier basculait, je ne fus pas le seul à perdre la tête, reconnaissez-le. Malgré mes travers, et ils ont été nombreux, je suis resté de ceux qui pensent que les seules choses indispensables à la vie humaine sont l’air, le manger, le boire et l’excrétion, et la recherche de la vérité. Le reste est facultatif.»

Avec cette somme qui s’inscrit aussi bien sous l’égide d’Eschyle que dans la lignée de Vie et destin de Vassili Grossman ou des Damnés de Visconti, Jonathan Littell nous fait revivre les horreurs de la Seconde Guerre mondiale du côté des bourreaux, tout en nous montrant un homme comme rarement on l’avait fait : l’épopée d’un être emporté dans la traversée de lui-même et de l’Histoire.

Les autres blogs:

MIchel Field succède à PPDA au titre de monsieur livre pour TF1, sur Actualitté

Amazon.fr propose enfin des fils RSS, sur Bibliobsession

Beedle succède à Harry Potter, sur Bibliobs

One thought on “Chronique du Dimanche #1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *