Ian McEwan réprimande la brutalité de la mafia italienne envers Roberto Saviano

Vous avez surement tous entendu parler de l’auteur Roberto Saviano récemment. L’auteur de Gommorah, est actuellement en fuite depuis sa publication, car, après plusieurs intimidations depuis l’écriture du livre, la mafia italienne le recherche pour le tuer. Ambiance.

Le pourquoi du comment? Gommorah est un livre qui raconte la vérité sur le milieu de la mafia italienne de Naples : la Cammora, qui règne dans cette ville avec ses meurtres. Saviano, armé d’une radio de police visite toutes les scènes de crime, et prend des notes sur les circonstances de la mort. Les crimes décrits sont sauvages, d’une grande cruauté, et dénués de tout sentiment (traduction du résumé du livre sur Amazon).

Autant dire, que cela n’a pas plu à la mafia, et la fuite de l’auteur a soulevé beaucoup de réactions, notamment sur la liberté d’expression, la place de l’Europe, l’attitude du gouvernement Italien etc… et cela a aussi rappelé la fatwa de Salman Rushdie pour les Versets Sataniques. (et c’est donc là qu’on en vient à Ian McEwan…). Parmi les célébrités qui soutiennent Roberto Saviano, Ian McEwan a décidé de signé une pétition (200 000 signatures) et s’est exprimé sur ce qu’il en pensait.

Pour lui les techniques de la mafia sont semblables à celle des groupes religieux extrémistes , voire ne font aucune différence, car toutes deux empêchent les discussions avec la violence. Il ajoute que le gouvernement Italien se doit de prendre cela sérieusement et que c’est un facteur important des droits de l’homme ainsi que de la liberté d’expression.

La pétition se trouve sur le journal en ligne La Republica, avec une lettre ouverte signée par les lauréats du Prix Nobel (Günter Grass, Orhan Pamuk, Mikhail Gorbachev, Dario Fo, Desmond Tutu et Rita Levi Montalcini) qui appellent le Gouvernement Italien à être vigilants et à tout mettre en place pour protéger l’auteur, car ce n’est pas une simple affaire criminelle, c’est un problème de Démocratie.

Ian McEwan trouve que Gomorrah est un livre incroyable (d’ailleurs c’est un best-seller, et le livre va être adapté au cinéma) et que Saviano est quelqu’un de très courageux.

ACDL pense qu’il faut se battre contre ce genre d’actes, pour la liberté d’expression.

One thought on “Ian McEwan réprimande la brutalité de la mafia italienne envers Roberto Saviano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *