Les titres des livres ont tous une histoire

Les titres des livres ont tous une histoire… et Gary Dexter s’emploie chaque jour à nous raconter les histoires des titres les plus connus de la littérature sur son blog How books got their titles.

ACDL était intéressé par Le portrait de Dorian gray (The picture of Dorian Gray) et vous propose une traduction de l’explication de Gary Dexter.

Oscar Wilde écrit Le portrait de Dorian Gray en 1890 et dès 1892, on trouve dans la presse anglaise des tentatives d’explications de l’œuvre. La presse clame notamment que le héros Dorian Gray a été calqué sur une personne réelle, qui n’est autre que John Gray, un poète anglais sous la protection de Wilde. Pour démentir cette rumeur, Oscar Wilde avait fait un communiqué dans le Daily Telegraph, expliquant que sa bonne entende avec John Gray était très récente et donc que le nom de Dorian Gray n’avait rien à voir avec le poète.

Gary Dexter explique que c’est faux, bien évidemment. En effet John Dorian est un jeune homme qui a connu une ascension sociale assez impressionnante pour l’époque: issu d’une famille pauvre, né en 1866, il avait commencé à travailler en tant qu’ouvrier puis était devenu employé de bureau, dans de grandes administrations après avoir obtenu un diplôme à l’Université de Londres. C’est à cet époque là qu’il fit la connaissances de personnes côtoyant Oscar Wilde comme Charles Ricketts, Charles Shannon, Ernest Dowson, ou encore Arthur Symons. Il semble que la beauté de John était fortement appréciée, et la description faite dans l’oeuvre de Dorian Gray ressemble au physique de John Gray.

Gray et Wilde étaient souvent vus ensemble dans les fêtes, les diners, les galeries, le théâtre, l’opéra. A cette époque John Gray écrivait ses propres poèmes, la plupart dans le style « décadent » que veut la fin du 19e siècle. Outre cela, plusieurs lettres, écrits témoignent de cette amitié pas si récente. Ernest Dowson écrivit une lettre en Novembre 1890, avant la publication du livre, qui disant ‘Jeudi, chez les Hornes, ce fut très divertissant « Dorian » Gray nous a lu des vers magnifiques et obscures à la manière récente du Symbolisme Français‘. L’écrivain Lionel Johnson avait quant à lui écrit au début des années 1890, juste après avoir rencontré John Gray : ‘Je suis devenu ami avec la version original de Dorian: un certain John Gray, un jeune dans le Temple, agé de 30 ans, avec le visage de quelqu’un de 15 ans‘. Arthur Symons avait été introduit au « futur Dorian Gray » par Oscar Wilde lui-même à la fin de l’année 1890, et John Gray avait  signé une lettre destinée à Oscar Wilde, par « Dorian ».

Si Wilde a menti c’est surtout pour préserver John Gray du scandale et de sa position dans l’administration. En effet, en 1891, Wilde affiche son homosexualité avec Lord Alfred Douglas de Queensberry, et sera emprisonné plus tard en 1895 lors d’un procès.

Quant au nom de Dorian? Dexter pense à l’amour grec et aux Doriens, nom du peuple qui aurait envahi la Grèce au détriment des Archéens. Dorian serait un autre mot, parmi tant d’autres à l’époque, qui voudrait  dire « homosexuel ».

L’amitié n’a cependant pas tenue après la publication de l’oeuvre et en 1893, Gray avait coupé les ponts avec Oscar Wilde. John Gray changea complètement après cela, publia un certain nombre de poèmes, critiques en tout genre complètement différents de sa période « décadente » . Il démissionna en 1897 de son travail et étudia en 1898 à Rome pour devenir prêtre: de 1901 à 1934, il ne fut ni John Gray ni Dorian Gray mais Père Gray.

2 thoughts on “Les titres des livres ont tous une histoire

  1. Il faut dire que ce n’était pas un portrait très flatteur que cette âme noire sous les traits d’un éphèbe… Au fur et à mesure que je lisais cet article, je me disais que si Dorian Gray existait bel et bien, son amitié avec Oscar Wilde elle, devait passer dans la rubrique pertes et profits (perte d’un ami, mais profit d’un superbe roman !).
    Merci pour ce bel éclairage ! :-)

  2. Oui ce n’est pas très flatteur! Mais comme dans toute histoire, il y a une part inspirée de la réalité et une autre part de fiction. Je pense que le trait commun de John Gray et Dorian Gray n’est que l’âge, la beauté et le côté dandy! Enfin j’espère pour lui 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *