Médias sociaux et métiers du livre : utilité et atouts

Les médias sociaux sont devenus ces dernières années une étape incontournable dans la communication d’une entreprise : promotion, diffusion, image de marque, e-réputation, sont au cœur des préoccupations des entreprises et cela implique de plus en plus une présence sur les médias sociaux généralistes (comme Facebook, Twitter) et ciblés (comme Babélio par exemple).

Appliquée aux métiers du livre, l’utilisation des médias sociaux s’est faite sur le tard mais est aujourd’hui une pratique qui devient de plus en plus courante que ce soit les bibliothèques, les maisons d’édition, les libraires ou encore les auteurs : on communique avec sa communauté de manière intéractive

Qu’ont-ils tous en commun, ces acteurs du livre, et quelle est l’utilité, la valeur ajoutée de leur présence sur le web à travers les médias sociaux ?

Tout d’abord, ces acteurs de la chaîne du livre ont le point commun d’être en contact plus ou moins direct avec le lecteur (notamment la librairie et la bibliothèque). Assurer sa mission (qu’elle soit commerciale ou non) implique de connaître ses usagers, qui se trouvent être eux aussi sur les médias sociaux. Le lien est donc fait entre professionnels du livre et usagers.

Bibliothèques et médias sociaux, la mise à disposition de l’information :

Selon Le Manifeste de l’UNESCO sur les bibliothèques, « La bibliothèque publique est le centre local d’information qui met facilement à la disposition de ses usagers les connaissances et les informations de toute sorte. » et « Les collections et les services doivent faire appel à tous les types de supports et à toutes les technologies modernes, de même qu’à la documentation traditionnelle »

Ainsi de par leur mission originelle, les bibliothèques ont été amenées plus rapidement que les autres acteurs du livre, à s’adapter à ces nouveaux médias sociaux afin de proposer un service public adéquat.

Les bibliothèques se serviront ainsi des médias sociaux pour informer les usagers de ce qu’offre la bibliothèque en termes de services et de collections, mais aussi pourra mettre en valeur son fonds, informer les usagers des animations de la bibliothèques, ou encore de renseignements pratiques (horaires, fermetures etc.).

Maisons d’édition et médias sociaux, une communauté fidèle :

Les maisons d’édition ont pour rôle d’accompagner l’auteur dans toutes les étapes de publication d’un livre : de l’impression à la diffusion. Ainsi les éditeurs peuvent à travers les médias sociaux instaurer une proximité avec les lecteurs en les tenant au courant de l’actualité de leur publication, les dédicaces de ses auteurs, ou encore promouvoir son fonds, organiser des concours etc.

Tout cela contribue à l’amélioration de l’image de la maison d’édition, lui donne une visibilité sur le web et assure la circulation de l’information de l’éditeur au lecteur directement, avec un potentiel commercial non négligeable si la communication sur les médias sociaux est gérée de manière pertienente.

Les sites Internet, largement utilisés par les éditeurs (petits ou grands) ne sont désormais plus suffisants : l’accès aux lecteurs est moins direct que par un réseau social, et beaucoup moins interactif et dynamique.

Librairies et médias sociaux, la librairie hors des murs :

Les librairies sont en lien direct avec les lecteurs et doivent les connaître pour mieux les cibler. Ainsi, la présence d’une librairie sur les réseaux sociaux est un moyen d’étendre la librairie hors des murs.

Certaines librairies indépendantes y voient un moyen aussi de faire connaître des auteurs moins connus en les présentant sur les médias sociaux. Ils sont d’une grande utilité pour annoncer les rencontres avec les auteurs. De plus, souvent, le libraire peut ainsi prolonger son activité professionnelle en parlant d’ouvrages qu’il met en avant dans son magasin. Il est donc pleinement dans son rôle de conseiller.

One thought on “Médias sociaux et métiers du livre : utilité et atouts

  1. Être sur internet dans les médias sociaux concernant le livre est une chose, mais se faire rejoindre, construire une communauté et la fidéliser en est une autre.

    Avec la venue de l’impression à la demande, les auteurs sont de moins en moins en contact avec les lecteurs et pourtant, interne facilite les rapports.

    Internet offre des textes gratuits, des informations gratuites, alors le monde du livre doit changer, car les gens n’achèteront plus de livre. Est-ce qu’un livre apporte de la valeur à une personne ? Est-ce que des mots peuvent être une solution pour les gens ? Ou bien que ces mots écrits peuvent faire une action pour réaliser quelque chose ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *